“Vos enfants ne sont pas vos enfants”


C’est ce que disait Khalil Gibran dans son poème à propos des enfants, il ajoutait « Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés (….), ils sont les fils et les filles de l’appel de la vie à elle-même…».

Oui certes, c’est envisageable, mais enfin quand même …. Pas facile d’accepter l’idée que nos chérubins ne soient pas à nous, puisqu’ils sont de nous !

En fait, dire « j’ai une fille » ou « j’ai un fils » ne serait pas correct, puisque c’est l’enfant dont je suis la mère ou le père !

Lorsque l’enfant paraît, nous sommes face à un être issu de nous, ayant une part de nos « caractéristiques »… Une part seulement… Car assez vite, nous comprenons qu’il ne fonctionne pas comme nous et ne réagit pas comme nous. Incontestablement, cet être est différent de nous, constitué d’un ADN où des éléments dits héréditaires ont été mélangés ou ajoutés aux nôtres.
Nous procréons et mettons sur terre toutes les variantes possibles et imaginables des combinaisons d’ADN. Nous créons parfois des génies, parfois des êtres lumineux, parfois des monstres, parfois des bons et parfois des méchants, des beaux et des laids, etc.

Il nous arrive d’entendre cette plainte d’un parent désemparé par l’attitude de son enfant : « je ne comprends rien à cet enfant, il n’est pas de nous !» ou au contraire, sur un ton de fierté « cet enfant est ma raison d’être » ou « cet enfant, c’est tout moi » comme si, dans ce dernier cas, l’enfant était le prolongement de nous-même, ou l’expression de notre moi idéal.

Le plus difficile est sans doute de laisser un enfant devenir ce qu’il est vraiment ? Mais comment savoir qui il est vraiment ? Comment lui permettre d’exprimer ce que nous appelons sa personnalité ?

Moult manuels existent pour bien éduquer un enfant, à utiliser comme un mode d’emploi permettant à un être humain de se développer, physiquement, intellectuellement et moralement. Et curieusement, rien qui permette aux parents de comprendre qui ils sont, face à leur enfant.

Il est gentil Khalil, mais on fait quoi et comment pour répondre à cet appel de la Vie ?
Cette fameuse personnalité n’est-elle pas un masque fabriqué pendant la petite enfance, pour plaire, être accepté et aimé par le monde des adultes ?

Les neurosciences valident le principe que notre personnalité serait la confluence de 3 facteurs issus de l’inné et de l’acquis : notre programme ADN, l’environnement éducatif et ce qui s’est passé pendant la grossesse.

Quel est le facteur le plus influent dans la construction de l’enfant ? L’enfant, puis l’adolescent, se forme, se cherche, bien sûr dans sa famille et aussi, à travers un réseau de relations interconnectées dans lequel il tente de s’insérer. C’est probablement ce qui permet à votre enfant, devenu grand, de ne plus être votre enfant ! Il appartient à lui-même et à la Vie, tout simplement !

La naissance d’un enfant est-elle toujours cette source de joie et d’amour décrite un peu partout ? Aimer un enfant est-il si naturel que cela ? Des parents n’aiment pas leur(s) enfant(s) et des enfants n’aiment pas leur(s) parent(s), sans pour autant qu’il y ait eu maltraitance parentale…

La naissance d’un enfant ne ramène-t-elle pas certains d’entre nous à notre propre histoire ? Ne réveille-t-elle pas – avant même de savoir quoi faire – peur et angoisse de ne pas savoir qui être, pour surtout ne pas être comme ce père ou comme cette mère que nous avons eu ? Pour d’autres c’est l’inverse, une naissance ravive un lien indéfectible avec leurs parents et fait émerger le besoin de les modéliser, pour être comme ce père admiré ou comme cette mère aimée.

Si nous revenons à Khalil Gibran, oui nous sommes, en qualité de parents, sans doute et de manière métaphorique, l’arc et l’enfant est la flèche.

Notre rôle serait donc d’être un arc suffisamment fiable et solide pour permettre à la flèche de filer le plus loin et le plus librement possible ?

À vos réflexions !

Et vous ? 
Quelle relation avez-vous avec vos parents ? Avec vos enfants ?

Je vous dis au mois prochain pour de nouvelles réflexions !